Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 avril 2013 3 17 /04 /avril /2013 17:43

Voici les éléments de vocabulaire à connaître concernant la séance de cours du 17 avril :

concurrence ricardienne

concurrence schumpeterienne

définition du marché dans le modèle de Porter

chaîne de valeur

interdépendance des fonctions

marge

activités de soutien

activités directement productives

théorie des jeux

interactions des joueurs

rationalité des joueurs

concurrence oligopolistique

duopole

stratégies des joueurs

représentation sous forme développée

paiements des joueurs

représentation sous forme normale

matrice des paiements / matrice des gains

stratégie de réponse (J. Nash)

stratégie dominante (J. Nash)

équilibre en stratégies dominantes

équilibre de Nash

optimum de Pareto

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Julien Vercueil - dans L2 MICRO
commenter cet article

commentaires

kan ahmed 15/12/2016 23:30

je cherche résumer de cours de microéconomie l2

ASPA 16/05/2013 18:02

bonjour Monsieur,
je ne retrouve pas la concurrence Ricardienne ni la concurrence Schumpeterienne dans mes cours. Je ne me souviens pas de les avoir vues. S'agit-il une erreur de notation ?
Merci d'avance.

J.Vercueil 18/05/2013 08:15

Oui, j'en ai parlé :
concurrence ricardienne : opère principalement sur les prix, donc faisaint des coûts de production la variable principale de la compétitivité
concurrence schumpéterienne : opère principalement sur la qualité (par l'innovation). Les coûts de production ne sont plus le critère principal de compétitivité, ce sont les caractéristiques du produit qui le deviennent.

Lili 23/04/2013 23:08

Bonjour Monsieur,
serait-il possible pour le dernier cours de L2 de revoir avec vous les intérêts stratégiques de la matrice ADL et la Limite = 1 de la matrice du BCG.

Merci d'avance.

J. Vercueil 24/04/2013 20:59

Désolé, je n'ai pas vu votre message à temps pour vous répondre en séance
L'intérêt stratégique de la matrice ADL :
Approche multicritère pour les deux dimensions de la matrice => tient compte de davantage de paramètres que celle du BCG
Elargit l'éventail des cas possibles en distinguant plus finement entre les cas possibles que BCG (20 possibilités au lieu de 4)
La limite = 1 de la matrice BCG :
En ordonnées : il s'agit de la croissance du marché de l'entreprise, divisée par celle du PIB. Si c'est égal à 1, cela veut dire que le marché croît au rythme moyen de l'économie (ni plus, ni moins vite)
En abscisses : il s'agit de la part de marché relative de l'entreprise, c'est à dire sa part de marché divisée par celle de son principal concurrent. Si c'est égal à 1, cela veut dire que les deux entreprises ont la même part de marché.